Bâcher la roulotte, nouveau challenge

Petit atelier d’hiver ! La roulotte a été peinte en rouge puis en vert ! Il est temps de la protéger définitivement des intempéries en installation l’ensemble des bâches.

Le cahier des charges pour cette mission :

  • la roulotte doit être bien protégée des intempéries, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige ;
  • il doit faire chaud à l’intérieur en plein mois de janvier ;
  • il doit faire frais en plein mois d’août.
  • la bâche doit être légère et solide

On ne fera pas des merveilles mais au moins, on peut réunir les conditions idéales avec un choix de tissus intelligents et efficaces.

A l’intérieur, je souhaite que cela soit jolie, j’ai pensé à du tissu en coton très épais. C’est le tissu qu’on verra dans la roulotte, j’imaginais même une démarcation esthétique entre la partie chambre et le reste.

Par-dessus le tissu, je fixerai une couverture isolante. On m’a conseillé des couvertures de déménagement, assez épaisses mais bien isolantes, pas chères et transpirantes.

Et enfin, pour terminer, une bâche imperméable. Cela tombe bien, un ami agriculture m’a donné un rouleau de 10mx10 !!! Il m’en a fait cadeau car elle ne lui servait pas. Cette bâche est très résistante. Elle est verte olive. Cela ira bien avec le rouge du bois.

Une fois que j’aurai réunie l’ensemble du matériel, il sera question de fixer les trois couches bien ensemble sur les arceaux et enfin bien visser sur les longerons en hauteur.

Je suis Camille, roulottière 2.0

Informaticienne de métier, je suis sortie de mon ordinateur pour construire une roulotte traditionnelle en bois. A travers ce projet, je veux organiser des rencontres, des soirées et des initiatives solidaires à Montpellier : repas partagés, ciné en plein air, sessions méditation, etc.

Voir mes autres projets

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + vingt =