La roulotte pendant le confinement

Le confinement face au Coronavirus a démarré le 17 mars et a duré plusieurs mois en France. Située à Montpellier, l’une des régions les plus touchées par la contamination, j’ai été contrainte de rester à mon domicile et de travailler sur d’autres projets.

Ce n’est lors de la levée du confinement, avec des mesures strictes notamment de circulation, que j’ai pu aller voir la roulotte et continuer un petit peu les travaux.

Bricot Dépot, Leroy Merlin et d’autres supermarchés du bricolage avaient été dévalisés. Encore maintenant, certains produits ne sont toujours pas remis en stock.

J’ai du faire avec les moyens du bord et bricoler avec ce que j’avais à ma disposition. Un ami avait un peu de matériel dans son garage. Nous sommes donc allés scier les bouts de vis et clous qui dépassaient du bois et avons acheté de la pâte à colle pour combler les petits trous.

Je crois que cette période nous a tous donné envie de changement : virage professionnel, bouleversement de mode de vie. Pour moi, cela m’a permis de moins me mettre la pression sur la réalisation de la roulotte. J’ai véritablement envie de la construire à mon rythme, selon mes ressources financières et émotionnelles.

Je ne souhaite pas la terminer par pression sociale, pression de réussite. C’est un projet tellement vivant et important pour moi que cela me tient à cœur de rester passionnée et enthousiaste.

Et vous, comment votre confinement s’est déroulé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × deux =